20*, 21 & 22 mars 2018
Paris Porte de Versailles
Pavillon 4.1/4.2
* à partir de 14h00
EXPOSITION / CONFÉRENCES / ATELIERS
Le Salon de la Formation et du Digital Learning
PRÉSENTATION & ESPACE EXPOSANT EXPOSANTS & PARTENAIRES CONFÉRENCES & ATELIERS BADGE &
ESPACE VISITEUR
INFOS PRATIQUES & CONTACT ACTUALITÉS & COMMUNIQUÉS
Actualités
édition 2017
Objectif Sécurité Informatique : Markess a présenté au Salon RH les principaux les grandes tendances des RH et du Digital
30/03/2015 • Nouvelles réformes et mesures à mettre en place (comptes personnel de formation, compte pénibilité, DSN, simplification du bulletin de paie…), véritable stratégie de gestion des talents à développer, dialogue social, accompagnement au changement, affirmation de leur rôle de business partner… Les DRH seront encore sur tous les fronts en 2015 et devront faire preuve d’agilité, de réactivité et de flexibilité.
Si elles ne font pas tout, les technologies numériques sont indéniablement l’un des moyens pour accompagner les RH dans leur mutation. Or bon nombre d’entreprises sont encore sous-équipées en la matière et près d’un tiers des décideurs RH estiment que les solutions RH dont ils disposent leur permettent de mener à bien leurs missions.

Big data, analyse prédictive, dématérialisation, cloud computing, gestion unifiée des talents… comment les RH s’approprient-elles les solutions numériques pour mener à bien leur (r)évolution ? Dans le cadre du Salon Solutions Ressources Humaines/E-Learning Expo et Performance et Talents, Markess International a dévoilé « Les RH et le Digital : 5 tendances clé 2015 » qui identifie quelques unes des tendances pour 2015.

1. Gérer les talents
La gestion des talents reste une préoccupation majeure des DRH dans un contexte de crise économique et sociétale, et de mutations organisationnelles. Par ailleurs elle couvre des processus jugés stratégiques et présentant une forte valeur ajoutée pour les RH. Néanmoins la gestion de ces processus doit être optimisée en priorité dans une démarche de performance, notamment en raison d’une informatisation encore faible en comparaison de processus RH plus administratifs. Le périmètre couvert par la gestion des talents est large (développement des compétences, formations, carrières et successions, entretiens annuels, évaluation des performances, recrutement…) et les solutions proposées par le marché tendent vers une couverture de plus en plus exhaustive afin de proposer une gestion unifiée et intégrée des talents, internes ou externes.

2. Aller au-delà des tableaux de bord et du reporting
Du reporting au décisionnel jusqu’au prédictif, les besoins des RH en matière d’analyse des données sont croissants et de plus en plus sophistiqués. 52% des décideurs considèrent que les outils d’analyse leur permettent d’optimiser la gestion de leurs processus… de mieux gérer la masse salariale, d’adapter les ressources à l’activité, d’améliorer la mobilité interne, de mieux prendre en compte les risques psychosociaux…
D’autres besoins commencent également à émerger autour de l’exploitation et de l’analyse de nouveaux types de données, essentiellement non structurées – telles que les données comportementales, les données issues des réseaux sociaux, de CVthèques, de géolocalisation… – à des fins de croisement des données RH avec des données externes ou avec des données d’autres systèmes d’information de l’entreprise ou de définition de modèles pour la gestion des risques. Encore fortement connoté marketing, le Big Data séduit progressivement les RH et leur offre des approches innovantes pour mieux comprendre les collaborateurs et anticiper leurs comportements.

3. Digitaliser la fonction RH
Près de 6 décideurs sur 10 placent l’automatisation des processus RH parmi les enjeux clés auxquels fait face la fonction RH. Il s’agit d’éliminer tout au long des processus, particulièrement ceux les plus administratifs, les tâches encore gérées manuellement et ainsi gagner en productivité en libérant du temps de gestion administrative afin de se concentrer sur leur valeur ajoutée métier. Aussi la dématérialisation de processus et documents RH reste d’actualité pour de nombreuses entreprises et administrations, soucieuses d’optimiser non seulement leurs processus mais aussi leurs coûts.

4. Accentuer le recours aux technologies mobiles et collaboratives
Les DRH doivent prendre en compte les évolutions organisationnelles, sociétales et technologiques qui impactent inévitablement les pratiques de travail des collaborateurs. Mobilité, nomadisme, télé-travail, décentralisation, collaboration… sont autant de facteurs qui entraînent de nouveaux besoins pour la fonction RH mais aussi pour les managers de plus en plus impliqués dans la gestion de certains processus RH. Aussi la mise à disposition d’outils innovants – qui favorisent l’ouverture du SIRH à partir de terminaux mobiles “intelligents” et la collaboration dans la gestion des processus RH tels que les réseaux sociaux d’entreprise – n’est plus perçue comme un gadget mais de plus en plus comme un gage d’efficacité dans les missions quotidiennes.

5. tirer part du cloud computing
La transformation numérique des RH passe enfin par le choix de nouveaux modèles de consommation des ressources informatiques tels que ceux offerts par le cloud computing. Le mode SaaS séduit un nombre croissant de décideurs RH et la quasi?totalité des acteurs interrogés continuent à miser sur ce modèle afin de développer leur activité. Le recours à des solutions en mode SaaS / Cloud répond en effet parfaitement à une logique d’agilité à laquelle sont confrontées la plupart des organisations aujourd’hui. Aussi il devient nécessaire de déployer des solutions technologiques dans un délai minimal afin de ne pas perdre en productivité, d’améliorer la situation financière, d’être plus performant que la concurrence (de faire mieux que les concurrents…) Cela s’applique à tous les métiers de l’entreprise, dont les RH qui se doivent d’être réactives, notamment vis?à?vis des évolutions légales auxquelles il faut se conformer (par exemple en matière de gestion des risques professionnels et de la pénibilité au travail, de bilan social…).

Dans les prochaines années, les analystes de Markess sont convaincus que les directions RH devront de plus en plus tenir compte de trois dimensions majeures associées au numérique :

# La valorisation de l’information et des données pour déployer des stratégies de « workforce analytics » et optimiser la gestion des compétences et des talents via une analyse fine des données et la gestion de modèles de performance

# L’optimisation des flux d’échanges aussi bien entrants que sortants, avec les collaborateurs et les managers mais aussi avec les différents partenaires de la DRH (autres directions, partenaires sociaux…)

# L’activation de modèles opératoires innovants en proposant des services à la demande et hébergés dans le cloud, en s’appuyant sur les fonctionnalités spécifiques aux mobiles de nouvelle génération, en activant de nouveaux modèles d’échanges et de collaboration (réseaux sociaux d’entreprise…)

Autant de thèmes qui seront abordés en 2015 par MARKESS à travers son programme CHRO dédié aux stratégies & approches digitales de la fonction RH et via son Canevas Digital.
Voir l'article : cliquez ici
retour à la liste
 
VISITEZ LE SALON 2016 EN LIGNE
srh-plus.com
DEMANDE POUR EXPOSER
BADGE & ESPACE VISITEUR
Commandez votre badge dès aujourd'hui
EXPOSANTS & PARTENAIRES 2017
Liste des sponsors, exposants & partenaires
Espace exposant & demande d'informations
CONFÉRENCES & ATELIERS 2017
Liste des conférences, ateliers & intervenants
INFOS PRATIQUES
Traduction
Dates & Horaires du salon
• 20/03/2018 de 14:00 à 18:30
• 21/03/2018 de 09:30 à 18:30
• 22/03/2018 de 09:30 à 17:30
Contacts : +33(0)1 44 39 85 00
Responsable Salon : Régis de Cerval
Responsable Conférences : Norbert Mouyal
Responsable Logistique : Séverine Annezo
Relation Exposants : Aurélie Le Moigne
Relation Presse : Marie-Christine Flahault
PRÉSENTATION 2017
contacts
info publicité, sponsoring, location de fichier
mentions légales
menu rapide
exposants
conférences
intervenants
actualités
communiqués